Cumplimos con todas las medidas contra el Covid-19. Consulta nuestro plan completo para que, entre todos, hagamos del parque un lugar seguro. Ver detalles

Phoque Veau Marin

Zone thématique:  Lagon
Nom scientifique:  Phoca vitulina
Classe:  Mammifères
Ordre:   Carnivores
Sous-ordre:   Pinnipèdes
Famille:   Phocidés
Continent:  Amérique du Nord
Habitat:  Oceans and seas
Alimentation:  Piscivore
Poids:  60 - 150 kg
Taille:  1.5 - 1.9 m
altphoto altphoto altphoto altphoto
European Ex-situ Program (EEP)

European Ex-situ Program (EEP)

Parmi les 18 espèces de phoques, c’est l’une des plus petites espèces. Il n’y a pas vraiment de différences de taille entre les mâles et les femelles. Leur corps est fuselé. Le pelage est clair avec des nombreuses tâches qui varient en formes et couleurs.

CARACTÉRISTIQUES

Le mâle mesure 1.6 à 1.9 m pour un poids de 70 à 150kg, il atteint la maturité sexuelle entre 4 et 6 ans.  La femelle mesure entre 1.5 et 1.7m pour un poids de 60 à 110kg. Elle atteint la maturité sexuelle entre 3 et 5 ans.  Les nouveaux nés font entre 80cm et 1m. Ils pèsent 8 à 12kg et sont sevrés entre 20 et 40 jours après la naissance.

Leur longévité est estimée entre 30 et 35 ans, les femelles vivant en général plus longtemps que les mâles.

DISTRIBUTION

Les côtes tempérées et froides des océans atlantique et pacifique Nord.

Le phoque commun est l’un des pinnipèdes le plus répandu au monde. 

Il fait également partie de la faune française.

VIE SOCIALE ET CYCLE DE VIE

Le phoque commun est un animal de type solitaire. On peut néanmoins observer des regroupements d’individus qui seraient plus liés à une abondance de ressources alimentaires qu’à une activité sociale.

Les mâles s’approprient des territoires sous-marins.  Ils y attirent les femelles en émettant des vocalises sous l’eau.  L’accouplement a lieu dans l’eau.

La gestation est de 11 mois dont 1.5 à 3 mois de nidation. C’est une période lors de laquelle l’embryon est implanté mais ne se développe pas. Si les conditions de vie de la mère sont bonnes, alors le développement du fœtus a lieu. Les naissances ont lieu de mi-mars à début septembre.  Les femelles mettent au monde un seul petit par an. Celui-ci perd son lanugo (pelage blanc ou argenté typique de la famille des phoques) dans l’utérus et naît avec le pelage des juvéniles.

Les femelles ovulent un mois après la mise bas. Ensuite vient la mue.

Les phoques communs sortent de l’eau pour se reposer, muer ou allaiter leurs petits.  Extrêmement prudent et timide sur la terre ferme, ils restent près de l’eau afin de pouvoir y trouver refuge au moindre danger. Une fois dans l’eau, ils perdent leur timidité et sont plus curieux. Ces animaux ne sont pas migrateurs.  Seule la recherche de nourriture peut les en éloigner plusieurs jours d’affilé de la côte.

HABITAT

Le phoque commun vit aux abords des côtes exploitant les plages de sable et de galets, les zones rocheuses ou herbeuses. On le trouve dans les baies, les rivières, les estuaires et les zones de marée.

VIE SOCIALE ET CYCLE DE VIE

Le phoque commun est un animal de type solitaire. On peut néanmoins observer des regroupements d’individus qui seraient plus liés à une abondance de ressources alimentaires qu’à une activité sociale.

Les mâles s’approprient des territoires sous-marins.  Ils y attirent les femelles en émettant des vocalises sous l’eau.  L’accouplement a lieu dans l’eau.

La gestation est de 11 mois dont 1.5 à 3 mois de nidation. C’est une période lors de laquelle l’embryon est implanté mais ne se développe pas. Si les conditions de vie de la mère sont bonnes, alors le développement du fœtus a lieu. Les naissances ont lieu de mi-mars à début septembre.  Les femelles mettent au monde un seul petit par an. Celui-ci perd son lanugo (pelage blanc ou argenté typique de la famille des phoques) dans l’utérus et naît avec le pelage des juvéniles.

Les femelles ovulent un mois après la mise bas. Ensuite vient la mue.

Les phoques communs sortent de l’eau pour se reposer, muer ou allaiter leurs petits.  Extrêmement prudent et timide sur la terre ferme, ils restent près de l’eau afin de pouvoir y trouver refuge au moindre danger. Une fois dans l’eau, ils perdent leur timidité et sont plus curieux. Ces animaux ne sont pas migrateurs.  Seule la recherche de nourriture peut les en éloigner plusieurs jours d’affilé de la côte.

ALIMENTATION

Le phoque commun est un prédateur opportuniste. Il se nourrit d’une large variété de poissons, de céphalopodes et de crustacés qu’il trouve généralement à moins de 100 mètres de profondeur.

MENACES

Depuis les années 70, les phoques communs ne sont plus chassés par l’Homme exception faite des peuples de l’Alaska qui ont le droit d’en prélever pour leur propre consommation.

Le phoque commun partage de nombreuses zones côtières avec l’Homme. Les pollutions chimique et sonore sont donc des menaces importantes pour cette espèce.

La surpêche peut grandement diminuer leur ressource alimentaire en plus de leur faire courir le risque d’être pris dans les filets des pêcheurs.

QUE POUVONS-NOUS FAIRE ?

Réduire nos déchets.

Réduire les perturbations aux abords des zones utilisées par l’espèce.

Consommer du poisson de pêche éco-responsable.

REPRÉSENTATIONS OU RENCONTRES

Préservation
Éteinte
Éteint à l'état sauvage
Danger critique
En danger
Vulnérable
Quasi menacée
Préoccupation mineure
Données insuffisantes
Non classé

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les petits phoques sont connus pour naître avec une fourrure blanche appelée lanugo.

Billets en ligne dès

24,90 €