• Pompiers marineland
Mardi, novembre 2, 2021 - 15:00

Les pompiers du Groupe de Sauvetage Animalier (GSA) du Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS 06) basé au sein de la caserne du Bar-sur-Loup ont suivi un atelier « Save & Safe » consacré aux animaux marins le 10 octobre 2021 au sein du zoo Marineland d’Antibes. Cette équipe spécialisée du SDIS 06 a partagé les connaissances uniques des équipes animalières de Marineland sur les dauphins et tortues, et a bénéficié de plusieurs exercices pratiques destinés à faire face à tous types de situations. Seuls 7 départements en France disposent d’une telle équipe animalière.

Huit pompiers du Groupe de sauvetage Animalier (GSA) emmenés par leur capitaine et conseiller technique Stéphane Augier sont venus enrichir leurs connaissances sur les dauphins et tortues et s’entraîner afin de pouvoir intervenir plus efficacement dans les situations les plus délicates. Dans un souci de se former en permanence, ces pompiers spécialisés collaborent avec les réseaux experts de chaque espèce, comme les reptiles ou les oiseaux rapaces.

Sauver les animaux marins, protéger les humains

Dans les Alpes-Maritimes, cette équipe spécialisée effectue une dizaine d’interventions par an sur des dauphins en lien avec le Réseau National Échouages (RNE), le principal outil de suivi des échouages de mammifères marins. Malheureusement, dans 98% des cas il s’agit de dauphins échoués morts, l’objectif de la journée est cependant d’être opérationnel en situation de sauvetage d’un dauphin blessé ou affaibli.

Les pompiers ont pu échanger et profiter de l’expertise de Sidonie, Katia et Jean, responsables animaliers et « capacitaires » tortues, cétacés et pinnipèdes, et oiseaux marins du zoo Marineland à la fois sur le volet Save (sauver les animaux marins) et Safe (protéger les humains en intervention).

Exercices pompiers

Justine et Alexandra, responsables des bassins des dauphins et leurs équipes ont commencé cette journée « Les premiers gestes qui sauvent » avec le protocole d’intervention en cas d’échouage de dauphin. Les soigneurs puis les pompiers ont effectué des simulations de sauvetage, abordant de très nombreuses questions et recommandations essentielles pour intervenir sur un dauphin avec un objectif de faciliter l’intervention des vétérinaires dans la réalisation des gestes médicaux de première urgence. Les pompiers ont été sensibilisés à la biologie et la physiologie des dauphins, aux protocoles de contention dans l’eau et hors de l’eau avec une attention particulière sur la manière de gérer le stress d’un animal en détresse et les bons comportements à adopter.

Le volet sécurité des intervenants, Safe, est également essentiel pour mener à bien des interventions aussi délicates. Les pompiers ont appris les gestes précis et synchronisés à adopter pour assurer leur sécurité lors des interventions, tout en restant attentifs à l’animal et à ses besoins physiologiques. Leur coordination et leur faculté à être rapidement opérationnels ont impressionné les soigneurs et experts animaliers qui travaillent depuis plusieurs dizaines d’années avec les dauphins.

Les tortues marines après les dauphins

Une trentaine de tortues marines s'échoue chaque année sur les côtes méditerranéennes française, dont une dizaine sur celles des Alpes-Maritimes et du Var. L’atelier suivant s’est donc focalisé sur les tortues marines et les premiers gestes à effectuer lorsqu’on recueille une tortue blessée ou échouée morte. Sidonie, la capacitaire tortues marines, a introduit les savoirs essentiels en matière de biologie et de physiologie des tortues marines. Le protocole de prise en charge des tortues, essentiel et élaboré par le Réseau Tortues Marines de Méditerranée Française (RTMMF), a ensuite été intégralement présenté aux pompiers. La mission de ce réseau est de recueillir des informations sur les tortues marines fréquentant les eaux françaises de Méditerranée à des fins scientifiques et de conservation, d’alerter et mettre en relation les observateurs d’une tortue en détresse avec l’un des 2 centres de soins existant en Méditerranée, dont le Centre de Réhabilitation de la Faune Sauvage (CRFS) créé en 2017 par l’Association Marineland.

exercices tortues

Les échanges suivants ont permis de traiter plusieurs étapes cruciales : le contrôle de l’état de santé de la tortue, l’évaluation de son état corporel, les premiers gestes de réanimation, le transport, la règlementation et l’information des parties-prenantes.

Il a également été rappelé la règlementation de manière plus globale, concernant l’intervention sur ces espèces protégées et la nécessité d’être détenteur d’une habilitation officielle, appelée Carte Verte, délivrée uniquement par les réseaux échouages concernés.

Pour le capitaine Stéphane Augier : « Nous allons adapter notre manière de faire, faire évoluer nos protocoles. Nous sommes extrêmement bien dotés en matériel. Mais certaines techniques, certains gestes ne peuvent être appris qu’ici. Nous avons été impressionnés par le professionnalisme et l’opérationnalité sur le terrain, il y a d’ailleurs une grande similitude avec notre propre mode opératoire ».  

Pour tous, cette journée est une réussite. Les échanges ont été denses et des idées de coopérations émergent déjà !

En savoir plus sur le Groupe de Sauvetage Animalier du SDIS 06

Depuis 2008, le SDIS des Alpes-Maritimes s'est doté d'un Groupe de Sauvetage Animalier (GSA) afin de pouvoir secourir des animaux blessés ou en détresse.

Secours d'urgence aux personnes, accidents de la circulation, lutte contre les feux de forêts, les risques industriels et pollution… Les sapeurs-pompiers sont connus et reconnus pour la qualité de leurs interventions dans de multiples domaines.  Mais les pompiers peuvent avoir à protéger ou secourir des animaux domestiques (chats, chiens, chevaux, ruminants) mais aussi des animaux de la faune sauvage locale ou exotique : reptiles, poissons exotiques, mammifères marins, singes et même parfois des fauves.

Dans les Alpes-Maritimes, au moins un millier de fois par an, des animaux ont besoin du secours des pompiers. Sur ce millier d’interventions réalisées par les casernes locales, le GSA en assure une centaine. Pour certaines espèces, notamment les moins communes, les pompiers peuvent bénéficier d’un partage de compétences auprès d’experts et c’est dans ce contexte que cet atelier spécial tortues et dauphins a été organisé.  

En savoir plus sur le Réseau National Échouages

Depuis plus de 50 ans, avec plusieurs centaines de volontaires, le RNE a permis la constitution de la plus importante série historique concernant les mammifères marins en France. Ce programme de sciences participatives est certainement le plus ancien en France. La coordination scientifique du RNE est assurée par l’Observatoire Pelagis.

En savoir plus sur le Réseau Tortues Marines de Méditerranée Française (RTMMF)

Le RTMMF est la seule instance habilitée à former des observateurs autorisés à intervenir sur les tortues marines fréquentant les eaux méditerranéennes françaises. Avec ses partenaires scientifiques, institutionnels, associatifs ou organismes internationaux, le RTMMF participe à l’amélioration de la connaissance et de la conservation des tortues marines.