• Requin Zèbre 1 - Marineland Antibes
  • Requin Zèbre 2 - Marineland Antibes
  • Requin Zèbre 3 - Marineland Antibes
  • Requin Zèbre 4 - Marineland Antibes
  • Requin Zèbre 5 - Marineland Antibes

Requin zèbre

Stegostoma fasciatum

Peso:

30 kgs

Dimensione:

Jusqu’à 2,5m à l’âge adulte
Aquarium
Pescivoro
Oceani e mari
Oceano Indiano
Oceano Pacifico

Eventi interessanti

Les femelles de cette espèce sontcapable de parthénogénèse : elles peuvent produire des oeufs viables, qui donnent naissance à des femelles sans fécondation par un mâle !

Conservazione

Vulnerabile

Caractéristiques

A la naissance, les petits mesurent ente 20 et 36 cm et pèsent une centaine de grammes.

A part la présence de ptérygopodes chez les mâles, le reste du corps du requin zèbre ne presente pas de dimorphisme sexuel entre les mâles et les femelles.  Ils atteignent la maturité sexuelle à 7 ans pour les mâles (soit 147-183 cm) et entre 6 et 8 ans pour les femelles (soit 169-171 cm).

A l’âge adulte, les individus mesurent entre 2,5 et 3,5 mètres selon les sources.

Leur longévité est estimée 25 à 30 ans.

Les jeunes individus arborent une livrée marron foncée à noire avec des zébrures blanches d’où le nom de requin zèbre donné à cette espèce.  Cependant, à maturité, ce requin change complètement de coloration.  L’entièreté de son corps devient beige.  Ses flancs et son dos depuis l’arrière de la tête jusqu’au bout de sa nageoire caudale sont parsemés de taches noires telles celles d’un léopard.  C’est pourquoi, il n’est pas rare que ce requin soit également appelé requin léopard.  Entre le stade juvénile et le stade adulte, les deux robes cohabitent.

Le corps est cylindrique avec 5 carènes longitudinales proéminentes, une sur le dos et deux sur chaque côté du corps. La tête est large, conique, aplatie et présente des spiracles légèrement plus petits que les yeux dont les mouvements créent un courant qui facilite la ventilation.  Les branchies sont petites avec 5 fentes branchiales.   Les narines à barbillons courts et pointus se situent au dessus de la bouche.  Les nageoires dorsales sont situées vers l’arrière du coprs.  La première nageoire dorsale est plus grande que la seconde.  Les nageoires pectorales sont assez grandes, larges et arrondies.  La nageoire caudale ne possède que le lobe supérieur et représente la moitié de la longueur de l’animal.

Distribution

Océan Indien, océan Pacifique depuis la Mer Rouge jusqu’à la Nouvelle-Calédonie en passant par l’Australie.

Habitat

Le requin zèbre est ubiquiste.  Il se rencontre aussi bien au stade juvénile qu’adulte dans les eaux tropicales et subtropicales, en eaux peu profondes, côtières ou en haute mer.  Il apprécie les récifs coralliens et rocheux ainsi que les plateaux sablonneux près du corail à des profondeurs allant jusqu'à 70 m. 

Ecologie et comportement:

Ce requin plutôt solitaire se déplace de manière saisonnière sur des distances de plus de 1000 km.  Néanmoins, chaque année, pendant les mois les plus chauds de grands rassemblements sont observés. 

Le requin zèbre est une espèce ovipare. La périodicité de la reproduction dans la nature est inconnue. Les animaux présents en aquariums ont démontré des périodes de ponte annuelles pouvant aller jusqu'à 3 mois avec 40 à 80 œufs pondus par an dont 25% des œufs entraînent des naissances.  Le fœtus est abrité dans une capsule fibreuse ovoïde foncée,  verdâtre à grisâtre, translucide d'environ 17 cm de long, 8 cm de large et 5 cm d’épaisseur que la femelle ancre à des structures sous-marines via des vrilles adhésives. L'incubation dure de 4 à 6 mois en fonction de la température de l’eau.

L'analyse génétique des populations démontre deux sous-populations : une dans l'océan Indien - l'Asie du Sud-Est et une deuxième dans l'est de l'Indonésie –Océanie.

Alimentation:

Prédateur nocturne,  Stegostoma fasciatum se nourrit d'animaux de fonds : mollusques,  arthropodes et poissons.  Il peut se faufiler dans des endroits difficilement accessibles par d'autres requins pour y trouver son repas.  Il fouille le sable et y détecte ses proies dissimulées grâce à ses ampoules de Lorenzini et ses barbillons.

Prédateurs:

Ses prédateurs sont certains poissons osseux de grande taille, certains requins et mammifères marins.

Menaces :

Son habitat de prédilection (récifs coralliens peu profonds et fonds mous) est fortement exploité dans toute son aire de répartition par un large éventail de pêcheries.  L'espèce est donc fortement susceptible de faire partie des captures accidentelles dans les différents engins de pêche utilisés.  Il subit également, mais à un moindre niveau, la pression d’une pêche ciblée pour sa chaire, ses ailerons et l’aquariologie.

Statut de conservation

Espèce en danger.

Les niveaux les plus élevés de menaces permanentes pour cette espèce se trouvent en Asie du Sud-Est.  On soupçonne que cette sous-population a diminué d'au moins 50% au cours des 50 dernières années et cette situation devrait rester à ces niveaux à l'avenir. Par conséquent, la sous-population de l'océan Indien et de l'Asie du Sud-Est est considérée comme en voie de disparition. Le statut de la sous-population de l'Est de l'Indonésie et de l'Océanie est considérée comme quasi menacée.  Mais comme 70% de la population totale se trouve dans l'océan Indien et l'Asie du Sud-Est, l’IUCN a attribué à cette espèce est évaluée le statut de « En danger ».

Que fait Marineland?

Afin de réduire la pression exercée par les aquariums sur cette espèce, Marineland a choisi de n’accueillir cette espèce que lorsqu’il y était possible d’avoir des individus issus d’une reproduction naturelle en aquarium. C’est le cas avec le couple que nous accueillons désormais.

Ces individus ne sont pas encore matures mais nous espérons maîtriser leur cycle de vie et ainsi pouvoir proposer leurs descendants à d’autres aquariums.  Un moyen efficace de s’affranchir du prélèvement en milieu naturel, notre priorité, et d’éveiller le grand public aux menaces qui pèsent sur cette espèce de requin appréciée par les visiteurs.