Cumplimos con todas las medidas contra el Covid-19. Consulta nuestro plan completo para que, entre todos, hagamos del parque un lugar seguro. Ver detalles

Centre de réhabilitation de la faune sauvage

Le CRFS, un « hôpital » pour tortues marines

Marineland a créé le centre de réhabilitation de la faune sauvage dont l’inauguration a eu lieu en juillet 2017. L’établissement est hébergé par l’Espace Mer et Littoral de la ville d’Antibes Juan-les-Pins, gestionnaire de ce site appartenant au Conservatoire du Littoral.

Il existe 3 espèces de tortues marines le long des côtes de Méditerranée française : la tortue Luth (Dermochelys coriacea), la tortue verte (Chelonia mydas), et la plus commune d’entre elles : la tortue Caouanne (Caretta caretta).

Toutes ces espèces sont menacées selon l’UICN, (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), et protégées par la réglementation internationale (Convention de Washington), il faut donc une habilitation pour pouvoir intervenir dans le cas où une tortue a besoin d’aide. C’est le cas au Centre de Réhabilitation de la Faune Sauvage, avec la spécialiste des tortues marines et détentrice de la carte verte (accréditation délivrée par le RTMMF) et avec une équipe de vétérinaires spécialistes des animaux marins.

Comprendre le CRFS en vidéo

Ce centre est spécialisé dans l’accueil des tortues marines échouées ou trouvées en difficulté sur les côtes des Alpes-Maritimes et du Var. Son activité est supervisée par le RTMMF (Réseau des Tortues Marines de Méditerranée Française) et répond à un réel besoin dans la région. En effet, aucun autre établissement dédié aux soins des tortues de mer n’existait dans l’extrême Sud Est, l’autre centre de soins sur les côtes méditerranéennes étant situé dans l’Hérault. 

Les tortues peuvent être victimes de nombreuses menaces. Elles peuvent être d’origine naturelle : hypothermie, infections, blessures liées à des prédateurs mais beaucoup proviennent de l’activité humaine : collisions avec les bateaux, captures accidentelles dans les filets de pêche, pollution marine, ingestion de matières plastiques, etc.