Accueil > Blog Inside Marineland > Marineland s'explique et réagit !

  • Marineland
Mercredi, juin 14, 2017 - 17:51

Pour des raisons scientifiques, techniques et éthiques, Marineland est pour l’élaboration d’un arrêté ministériel précisant les conditions d’accueil des cétacés, mais contre l’arrêté signé par Madame Royal en mai dernier.

Marineland souhaite que l’arrêté soit réécrit avec l’aide d’un comité scientifique reconnu, et qu’il tienne compte pleinement de l’arrêté de Mars 2004 encadrant les activités zoologiques. Marineland  serait donc en responsabilité, au travers le respect dudit arrêté, de remplir pleinement son rôle de parc zoologique moderne comme tous les zoos de France et d’Europe.

Les raisons scientifiques et éthiques : (liste non exhaustive)

  • L’interdiction de la reproduction des cétacés est une forme de maltraitance et va à l’encontre des intérêts et du bien -être d’un animal aussi sociable qu’un cétacé.
  • L’obligation légale de participer à la conservation in situ ou ex situ passe forcément par des programmes de reproduction au niveau international.
  • Nous souhaitons aussi voir dans ce nouvel arrêté une législation concernant d’éventuelles installations en mer car rien de ce genre n’apparaît aujourd’hui dans l’arrêté du 6 Mai 2017.

Les raisons techniques : (liste non exhaustive)

  • Certaines échéances prévues dans l’arrêté ne sont techniquement pas réalistes
  • Trouver un traitement de substitution pour le chlore en moins de 6 mois ne permet pas de garantir d’éventuels effets bénéfiques sur la santé des animaux et ne garantit pas le respect des paramètres sanitaires exigés dans l’arrêté.
  • Pour information, le système utilisé aujourd’hui pour le traitement anti-bactérien est le même que celui utilisé pour l’eau qui sort des usines de production d’eau potable que nous buvons tous les jours ! Quantité de chlore entre 0.2 ppm et 0.4 ppm dans nos bassins pour 0.4 ppm en sortie d’usine.   

L’agrandissement des bassins sous 3 ans, alors même que l’on annonce notre disparition est pour le moins paradoxal

L’avenir

Fort heureusement, nos animaux sont jeunes et en bonne santé et la volonté affichée de la direction et des actionnaires est clairement de pérenniser ce magnifique parc marin.

Qu’on se le dise !