Accueil > Blog Inside Marineland > Agir pour la protection des ours polaires

  • Protection des ours polaires - Marineland
Vendredi, août 23, 2019 - 09:56

Classés par l’UICN (Union internationale de la conservation de la nature) comme espèce vulnérable, il est aujourd’hui impossible de remettre en question les menaces qui pèsent sur les ours polaires. De nombreux facteurs humains mettent en péril cette espèce dont il ne reste plus que 26 000 individus à l’état sauvage, si bien qu’il revient à l’homme d’agir. C’est ce que fait le Marineland à travers son partenariat avec Polar Bear International, mais aussi en participant à un programme européen pour les préserver.

L’ours blanc, une victime du réchauffement climatique 

Si l’ours blanc est en voie de disparition, c’est principalement à cause du réchauffement climatique. L’ours vit dans l’Arctique sur la banquise. Au printemps et au début de l’été, il s’y déplace pour chasser le phoque. Mais la fonte des glaces réduit chaque année son territoire de chasse. Les ours arrivent de moins en moins à faire des réserves de graisse pour résister aux hivers. Ces problèmes de nutrition influent directement sur la santé des ours ; ces carences les rendent plus fragiles et font baisser les taux de reproduction. Et quand les femelles arrivent à mettre bas, elles ne parviennent pas correctement à allaiter leurs petits, leur lait étant trop pauvre en graisse. Le manque de nourriture est aujourd’hui la cause de mortalité principale chez les oursons.

À ce problème de banquise, viennent s’ajouter d’autres facteurs humains. Comme toutes les espèces évoluant en mer, l’ours subit de plein fouet la pollution chimique et plastique. Il emmagasine les polluants dans ses graisses en consommant des animaux qui les ont eux-mêmes ingérés, provoquant des anomalies congénitales et d’autres maladies. 

Le développement de l’activité économique dans l’Arctique vient aussi perturber le cycle de vie des ours. Les exploitations de pétrole et de gaz empiètent sur le territoire des ours, les obligeant à déserter de nouvelles zones de chasse ou à entrer en conflit avec les hommes. 

Un programme européen pour protéger les ours polaires

En ce qui concerne les ours blancs, la protection doit être la priorité. C’est pour cela que le Marineland participe au programme EEP (Programme européen pour les espèces menacées), géré par l’association européenne EAZA (Association européenne des zoos et aquariums). 

Les ours blancs à Marineland ont été confiés au parc par l’EAZA dans le but de favoriser leur reproduction et d’ainsi assurer la santé génétique et la longévité de la population présente dans les zoos européens. Dans de tels programmes, les petits issus du programme de reproduction sont confiés dès leur sevrage à d’autres structures agréées par L’EAZA.  En effet, l’ours étant un animal solitaire, il est important pour son bien-être dès ses 2 à 3 ans de lui offrir un nouveau lieu de vie loin de sa mère comme c’est le cas en milieu naturel.

Les ours résidant au Marineland sont accueillis en respectant le cahier des charges très strict de l’EAZA qui conditionne leur abri et la manière de s’en occuper au quotidien. Et pour préserver les ours polaires en voie de disparition, ainsi que les autres animaux aquatiques, le Marineland œuvre en permanence dans son association de loi de 1901 qui agit sur le terrain.