Accueil > Actualites > LUTTE CONTRE LA POLLUTION MARINE

  • Opération Manta - Association Marineland
Mardi, octobre 9, 2018 - 14:07

L’Association Marineland se lance dans une campagne au long cours de suivi des déchets marins. En constatant que les autopsies des tortues marines échouées révélaient systématiquement que les animaux avaient ingéré des déchets, il devenait indispensable de s’engager encore plus  dans la lutte contre la pollution marine.

L’Association Marineland a donc créé Opération Manta, qui consiste à collecter les déchets marins de surface à partir d’un bateau. Cette mission s’ajoute à Opération Antib’lastique qui, depuis 2012, désigne les nettoyages de plage, toujours organisés par l’Association, sur la commune d’Antibes Juan les Pins.

Samedi 6 Octobre 2018 : Opération Manta et Opération Antib’lastique 

En ce début de week-end automnal, ce ne sont pas moins de 32 bénévoles qui se sont réunis pour ramasser les déchets en début de matinée. 17 d’entre eux se sont déployés sur la plage et les criques de la Garoupe, au Cap d’Antibes, tandis que 15 membres du Club les Ambassadeurs de Marineland prenaient la mer à bord du zodiac de l’Association Marineland.

Opération Manta - Association Marineland

Une météo changeante a pourtant permis d’avoir une accalmie de 3h, le temps de mener à bien ces deux missions conjointes.

L’équipe « Manta » a déployé un filet à la surface de l’eau, et le bateau a tracté cet équipement pour récolter tous les éléments flottants dans son sillage. 

Opération Manta - Association Marineland

Une fois remontés sur le bateau, les déchets étaient inspectés pour vérifier qu’un petit animal n’y avait pas trouvé refuge. Un petit crabe appelé crabe de Christophe Colomb ou encore crabe de la mer des Sargasses s’est ainsi retrouvé dans le bateau. Il vit habituellement sur les supports flottants qu’il rencontre en pleine mer (coques de navire, troncs d’arbre, algues), mais il trouve aussi refuge sur les tortues marines. Notre passager « clandestin » a donc été redéposé à la surface de l’eau, ainsi que les déchets d’origine organique comme les bois flottés ou des morceaux de végétaux. Seuls les déchets issus de l’activité humaine ont été remontés.

Pendant ce temps, l’équipe « Antib’lastique » nettoyait plage, criques et rochers au début du Sentier du Littoral du Cap d’Antibes. 

A 12h30, tous les déchets (issus de la mer ou de la plage) ont été regroupés et acheminés au local de l’Association Marineland, où la seconde étape est alors amorcée : trier, quantifier, mesurer et identifier chaque déchet.

FINALITE DE CES OPERATIONS DE SCIENCE PARTICIPATIVE

L’inventaire ainsi obtenu sera ensuite transmis au Programme de surveillance des déchets marins, qui est coordonné par l’AFB, Agence Française pour la Biodiversité, et piloté par IFREMER.

Afin d’être un véritable contributeur à cette étude de grande ampleur, et pour renforcer la mobilisation générale, l’Association Marineland s’engage à organiser ces collectes de déchets Terre/Mer chaque mois de l’année, grâce à sa petite armée de bénévoles, des amoureux de la Nature dévoués à la préservation.