Jeudi, octobre 15, 2020 - 12:08

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le 29 septembre 2020, la Ministre de l'écologie a annoncé une décision qui pourrait mettre fin à la détention des cétacés (orques et dauphins) en France dans un avenir très proche, alors que 500 000 dauphins meurent dans la nature chaque année. La Ministre a partagé l'intention du Gouvernement d'interdire la reproduction naturelle des dauphins en France, malgré leur rôle fondamental dans un programme de conservation et de reproduction de l’espèce qui est une réussite à l'échelle européenne. Par-delà l’annonce de cette « décision », le gouvernement se refuse à publier l’évaluation faite des impacts anticipés de la mise en œuvre de telles interdictions et restrictions sur les animaux, les employés des zoos ou les communautés locales, au motif qu’il s’agirait d’un document dit « pré-décisionnel », et donc protégé de toute diffusion.

Nous sommes convaincus qu'il s'agit de questions importantes qui méritent d'être partagées et débattues publiquement. Nous avons donc consacré cet espace pour permettre l'accès aux lettres, déclarations et questions concernant l'annonce du 29 septembre et le Projet de loi 3661. 

Communiqué de presse de Pascal Picot, Directeur Général de Marineland

4 février 2021: "Les dispositions biaisées adoptées par l’Assemblée nationale concernant la présence des cétacés dans les zoos portent gravement préjudice à la conservation des espèces et au travail scientifique Bien qu’elle soit sans surprise, Marineland déplore profondément l'adoption actée vendredi 29 janvier par l'Assemblée nationale d'une proposition de loi interdisant la présence des cétacés dans les zoos français d’ici quelques années et l’interdiction de leur reproduction naturelle en milieu zoologique dès son entrée en vigueur."

Déclaration de plus de 150 scientifiques soutenant la recherche dans les installations zoologiques pour mammifères marins

Janvier 2021 : « Nous, membres soussignés de la communauté scientifique, souhaitons reconnaître l'importance des mammifères marins dans les zoos, les aquariums et les installations de mammifères marins, et exprimer notre soutien à la recherche menée dans ces installations. Nous savons que des résultats de recherches critiques proviennent d'études sur les dauphins et les espèces apparentées dans des environnements contrôlés, qui ont fourni la grande majorité de ce que l'on sait de leur perception, de leur physiologie et de leur cognition. »

Communiqué de presse EAAM : "Le rôle de conservation des institutions zoologiques ne doit pas être sacrifié sur l'autel de l'instrumentalisation politique"

14 janvier 2021 : Pour contribuer à cet important débat, l'EAAM publie aujourd'hui un ouvrage en ligne intitulé : « Le débat sur la protection des cétacés : s'unir pour une cause commune ? ». Dans cette publication, l’EAAM présente plusieurs études de cas pertinentes au sujet de propositions visant à transférer les animaux hébergés dans les zoos vers des sanctuaires marins. Ces éléments se fondent sur des données scientifiques examinées par des pairs, proposant une voie à suivre dans l'intérêt de la conservation des cétacés et répondant de façon objective à des allégations infondées ou trompeuses régulièrement relayées.

Lettre au Ministère de la Transition écologique de la part de WAZA, EAZA, EAAM, AMMPA and AZA

2 novembre 2020 : « Nous vous écrivons pour vous demander de reconsidérer votre annonce du 29 Septembre 2020 proposant d’interdire la reproduction des cétacés dans les zoos et aquariums français. Si cette décision venait à être appliquée, les conséquences pour les actions de protection de la biodiversité à la fois in situ et ex situ en France et pour les spécialistes français qui les mènent seraient négatives et susceptibles de compromettre le bien‐être des animaux concernés. » 

Décision du Conseil d’État

7 octobre 2020 : «Vu la procédure suivante : Par une requête sommaire […] l'association One Voice demande au Conseil d'État : 1°) d'annuler pour excès de pouvoir les décisions implicites de rejet, née le 20 août 2018, résultant du silence gardé par le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire et par le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur ses recours gracieux tendant à l'adoption d'un nouvel arrêté assurant le même degré de protection que l'arrêté du 3 mai 2017 fixant les caractéristiques générales et les règles de fonctionnement des établissements présentant au public des spécimens vivants de cétacés… »

Déclaration de l’Association Européenne pour les Mammifères Aquatiques (EAAM)

6 octobre 2020 : « La décision du gouvernement met en danger le rôle essentiel des parcs zoologiques en matière d’éducation et de conservation. »

Question N° 32685 de M. Éric Pauget (Les Républicains - Alpes-Maritimes ) - Question écrite

6 octobre 2020 (aucune réponse à ce jour) : « M. Éric Pauget appelle l'attention de Mme la ministre de la transition écologique sur l'indispensable nécessité d'engager une transformation progressive et responsable des parcs zoologiques, et des pratiques qui s'y déroulent. Á l'évidence, la question du bien-être animal dans ces parcs est un sujet de préoccupation majeur qui rassemble, quand il bénéficie durablement aux animaux qui y sont nés et aux personnes qui y travaillent. Sujet sensible par nature, il doit évidemment faire l'objet d'une attention particulière, sans jamais entraîner de décisions précipitées qui pourraient se révéler contre-productives, si elles étaient prises sous le coup de l'émotion. »

Communiqué de presse de Marineland

29 septembre 2020 : « Pour Marineland, la Ministre décide de fermer arbitrairement un lieu de savoir et de recherche, et met volontairement en péril l’activité des parcs zoologiques. »

Communiqué de presse de Madame la Ministre de la Transition Écologique

29 septembre 2020 : « Barbara Pompili annonce de nouvelles mesures en faveur de la faune sauvage captive. »

Décision du Conseil d’État

29 janvier 2018 : « Vu la procédure suivante: […] par une requête […]: 1°) d'annuler pour excès de pouvoir l'arrêté de la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, du ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt et de la secrétaire d'État chargée de la biodiversité du 3 mai 2017 fixant les caractéristiques générales et les règles de fonctionnement des établissements présentant au public des spécimens vivants de cétacés… »

Communiqué de presse de la Ministre de la Transition Écologique

2 mai 2017 : « Ségolène Royal signe l’arrêté qui réglemente strictement les delphinariums et impose des règles garantissant le bien-être des dauphins »