• Le saviez-vous ? Questions-Réponses
Mercredi, décembre 16, 2020 - 12:07

Santé et bien-être animal

Saviez-vous que le conditionnement opérant, aujourd’hui généralisé à de nombreuses espèces animales, est une méthode de renforcement positif qui a été initialement développée avec les dauphins ?

Le conditionnement dit “opérant”, et plus précisément le renforcement positif, est utilisé depuis plus de trois décennies avec les cétacés. Les animaux hébergés dans les institutions de l’EAAM, notamment les dauphins, sont entraînés dans le respect de chaque individu grâce à l'utilisation de renforcements positifs tels que des félicitations, des caresses et de la nourriture. Cette méthode d'apprentissage permet aux soigneurs animaliers de communiquer avec les animaux dont ils ont la responsabilité.  Echange, patience et compréhension sont les maîtres mots qui conduisent à développer et entretenir des relations de confiance et d’affection. Les spécialistes des mammifères marins ont été parmi les premiers à utiliser ces techniques de renforcement positif, qui sont désormais quotidiennement utilisées en parc zoologique non seulement avec les mammifères mais également avec les oiseaux, les reptiles et même les poissons !

Saviez-vous que les groupes sociaux de dauphins dans les zoos s'inspirent de la structure sociale des groupes de dauphins dans la nature ?

Dans la nature, les dauphins vivent dans des groupes de « fission-fusion » relativement fluides. Cela signifie que les dauphins ne passent pas nécessairement toute leur vie avec les mêmes individus, mais font plutôt partie de groupes primaires qui changent et évoluent au fil du temps. Ces groupes sont souvent composés de 2 à 15 individus (Wells, R. S. (2009) [98]). La structure sociale et la socialisation dépendent largement des liens d'affiliation, des classes d’âge des individus, des parcours de vie et des comportements. Les groupes sociaux des dauphins présents dans les zoos de l’EAAM répondent aux besoins des animaux.

Saviez-vous que Marineland fait partie des six parcs zoologiques d’Europe certifiés par « American Humane " (™) ?

Humane Conservation(™) est le programme de certification le plus récent conçu par l'American Humane Association, le plus grand organisme de certification du bien-être et du respect des animaux au monde. La certification "Humane Certified" (™) est délivrée sur la base du respect de normes scientifiques et factuelles de bien-être et de respect des animaux, évalué par des experts indépendants. Marineland est la seule institution zoologique certifiée "Humane Certified" (™) à ce jour en France et fait partie des six zoos, aquariums ou centres de conservation qui se sont vu attribuer cette certification en Europe: http://humaneconservation.org/certified-parks/.

Saviez-vous que les dauphins participent volontairement à leurs examens médicaux ?

En médecine humaine comme en médecine vétérinaire rien de tel que la prévention. C’est ce qu’on appelle la prophylaxie. L’équipe vétérinaire présente à Marineland réalise régulièrement des examens de routine non invasifs qui permettent de suivre l’état de santé de chaque individu.  Les dauphins participent volontairement à cette veille médicale grâce à la complicité et la confiance qui les unissent aux soigneurs.  Les animaux ont appris de nombreux comportements médicaux qui rendent ainsi le suivi médical ou les soins si nécessaires extrêmement faciles. Un atout pour leur bien-être qui est, comme toujours, notre priorité.

Saviez-vous que les dauphins et les orques présents à Marineland permettent aux scientifiques de venir en aide aux espèces dans leur milieu naturel ?

Depuis sa création, Marineland a permis de réaliser de nombreuses études scientifiques concernant les espèces accueillies dont les cétacés. Les recherches ex-situ concernent souvent les compétences cognitives des cétacés difficiles à évaluer en milieu naturel.  Marineland a ainsi permis d’étudier :  l'audition des orques en partenariat avec l'Institut océanographique de Woods Hole et l'Université de St Andrews en Écosse, l'auto-identification des orques en collaboration avec un spécialiste de l'éthologie cognitive à l'Université de Paris, les compétences chémosensorielles (goût et odorat) du dauphins avec le CNRS et l’Université de Montpellier (voir l’étude 1) , les capacités d’imitation des sons et des comportements chez les orques avec une Université au Chili (voir l’étude 2). D’autres études, cette fois-ci plutôt vétérinaires, permettent non seulement de parfaire nos connaissances et notre compréhension des cétacés en institutions zoologiques mais également de contribuer à la conservation de ces espèces en milieu naturel.  Une étude a par exemple permis d’évaluer les niveaux de pollution détectés chez les cétacés afin de contrôler le niveau de contamination des cétacés dans le sanctuaire Pelagos.

Saviez-vous que Les parcs zoologiques tels que Marineland sont des lieux importants pour la recherche scientifique?

Marineland accueille des universitaires et des étudiants pour leur permettre de mener des recherches ou tout autre projet éducatif. L’environnement contrôlé et la facilité d’accès aux dauphins à Marineland permettent aux chercheurs de conduire des études qui seraient impossibles dans la nature mais qui peuvent informer et aider à la conservation des cétacés en milieu sauvage.

Saviez-vous que les dauphins des parcs zoologiques ne sont pas plus stressés que les dauphins sauvages ?

Des études montrent que les niveaux de cortisol (l'hormone du « stress») des dauphins dans les parcs zoologiques sont similaires ou inférieurs à  ceux des dauphins à  l’état sauvage. D'autres études montrent un système immunitaire des dauphins à l’état sauvage plus vulnérable que celui des dauphins en zoos. Pour en savoir plus: Proie, S (2013).  A systematic review of cortisol levels in wild and captive Atlantic bottlenose dolphin (Tursiops truncatus), killer whale (Orcinas orcas), and beluga whales (Delphinapterus leucas). MA Thesis, Evergreen State College / Fair PA, Schaefer AM, Houser DS, Bossart GD, Romano TA, Champagne CD, et al. (2017) The environment as a driver of immune and endocrine responses in dolphins (Tursiops truncatus). PLoS ONE 12(5): e0176202; Le-Bert, C, Nollens, H, Venn-Watson, Green, L, Wells, R, Walsh, M, Nolan, E, Mcbain, J, & Jacobson, E (2009). Baseline circulating immunoglobulin G levels in managed and free-ranging bottlenose dolphins (Tursiops truncatus). Developmental and comparative immunology. 33. 449-55. 10.1016/j.dci.2008.09.002.

Saviez-vous que les représentations éducatives sont bénéfiques pour les dauphins en parc zoologique ?

Les études montrent que les représentations éducatives et les interactions avec les visiteurs contribuent à la santé et au bien-être physique et mental des dauphins. Après avoir participé à des représentations ou à des interactions, les dauphins étudiés ont exprimé une grande variété de comportements, de styles de nage et de comportements de jeu, ce qui suggère que représentations éducatives et interactions en parcs zoologiques représente une part essentielle des programmes d’enrichissement de l’environnement des dauphins. Pour en savoir plus : Miller, L, Mellen, J, Greer, T & Kuczaj, S (2011). The effects of education programmes on Atlantic bottlenose dolphin (Tursiops truncatus) behaviour. Animal Welfare. 20.

Saviez-vous que les dauphins nés en parcs zoologiques vivent en moyenne aussi longtemps, voire plus que les dauphins à l’état sauvage?

Saviez- vous que les dauphins des parcs zoologiques vivent aussi longtemps, voire plus longtemps, que les dauphins sauvages ?Selon une étude réalisée aux États-Unis, l'espérance de vie médiane actuelle des dauphins en parcs zoologiques est de 29,2 ans. L'étude montre également que la survie des dauphins en parc zoologique est «significativement plus élevée» que pour les deux populations de dauphins à l’état sauvage étudiées (voir le graphique). Pour les humains comme pour les animaux, taux de survie et espérance de vie sont des indicateurs communément admis de la santé et du bien-être des êtres vivants. Pour en savoir plus: Jaakkola, K. and Willis (2019). K. How long do dolphins live? Survival rates and life expectancies for bottlenose dolphins in zoological facilities vs. wild populations. Marine Mammal Science, DOI: 10.1111/mms.12601.  LIRE L'ÉTUDE COMPLÈTE

Saviez-vous que les dauphins peuvent vivre jusqu’à 40, 50 ou même 60 ans?

Saviez-vous que les dauphins peuvent vivre jusqu’à 40, 50 ou même 60 ans ?
61 ans, c’est l’âge du plus vieux dauphin, soit la longévité maximale connue en parc zoologique pour le dauphin Tursiops truncatus. L’âge du plus vieux dauphin d'un zoo européen connu à ce jour est 60 ans. On a également connaissance, aux États-Unis, d’un dauphin à l’état sauvage ayant dépassé les 60 ans. L'espérance de vie médiane des dauphins dans les structures zoologiques est de plus de 29 ans, ce qui est supérieur à la moyenne des dauphins à l’état sauvage. En comparaison, l'espérance de vie maximale pour les êtres humains s’élève à 122 ans, mais son espérance de vie moyenne dans le monde est de 72 ans. Pour en savoir plus : K. and Willis (2019). K. How long do dolphins live? Survival rates and life expectancies for bottlenose dolphins in zoological facilities vs. wild populations. Marine Mammal Science, DOI: 10.1111/mms.12601.  LIRE L'ÉTUDE COMPLÈTE

 

Conservation et biodiversité

Saviez-vous que Marineland est très fortement impliqué dans des projets de conservation sur le plan local grâce à l’Association Marineland ?

Grâce à son association, Marineland s’implique activement dans de nombreux projets locaux de conservation des espèces. Les projets in-situ et ex-situ actuellement en cours sont : la prise en charge de tortues de méditerranée malades ou blessées afin de les remettre en mer à l’issue de leurs soins, le nettoyage des plages du Cap d’Antibes dans le cadre d’un programme scientifique en collaboration avec l’Association Cedre, la conservation du phoque moine de Méditerranée ou le suivi de la mégafaune marine dans la zone Natura 2000 « Baie et Cap d’Antibes - îles de Lérins ».

Saviez-vous que l’une des trois missions obligatoires des parcs zoologiques Européens est de participer à des programmes de conservation ?

En effet, selon la législation européenne, les institutions zoologiques doivent s'engager dans des activités de conservation. Par conservation, la "directive sur les jardins zoologiques" de l'UE entend soit la participation à la recherche scientifique, soit la formation de personnel qualifié, soit l'échange d'informations ou la participation à des programme d’élevage d'animaux. Et Marineland fait tout cela !

Saviez-vous que Marineland au travers de son Association permet d’acquérir des connaissances précieuses sur les tortues de Méditerranée ?

L’Association a créé depuis 2012 une campagne de science participative Obstortuemed qui invite tous les usagers de la mer à signaler la présence d’une tortue marine. Le programme ObsTortueMed, au travers de ses trois volets, observations en mer, échouages/autopsies et prise en charge des animaux en difficulté au CRFS, permet non seulement d’assurer une veille sur les tortues marines du large de nos côtes afin d’assurer un suivi de l’évolution de l’état des populations (identification, distribution, répartition) mais également d’identifier la nature des menaces qui pèsent sur ces populations fragiles. Les données collectées permettent d’orienter et d’adapter les politiques de conservation qui visent à protéger l’espèce. Mieux connaître pour mieux protéger. Le programme ObsTortueMed s’engage aux côtés du Réseau Tortues Marines de Méditerranée Française. 
 
Vous avez rencontré une tortue marine ?
Tous les usagers de la mer sont invités à participer à ces observations lors de la pratique de leurs activités. Cela peut concerner les plaisanciers, les plongeurs, les pêcheurs, les ferries, les pompiers, les garde-côtes, etc... Signalez votre observation dans le Var ou les Alpes Maritimes à l'Association Marineland - CRFS:
Par téléphone : 06 16 86 26 86 | 
Via le web : www.obstortuemed.fr

Saviez-vous que Marineland est l’un des pionniers dans la reproduction d’espèces de poissons tropicaux?

Marineland est à la pointe en termes de reproduction pour les poissons qui n'ont jamais fait l'objet de programmes de reproduction en Europe. Reconnu de par le monde entire pour maîtriser la reproduction naturelle des requins gris en aquariums, Marineland a encore innové et développé de fortes compétences dans la reproduction de plusieurs espèces de poissons tropicaux qui jusqu’alors étaient majoritairement prélevés en milieu naturel (le poisson rasoir Aeoliscus strigatus et le Gramma dejongi, un poisson de récif presque inaccessible, ainsi que le Pseudanthias squamipinnis). De par le réseau tissé depuis des années entre les professionnels de l aquariologie, les poissons issus de ce programme de reproduction peuplent des nombreux autres aquariums. Marineland et son équipe d’aquariologistes sont fiers d’agir et d’innover pour une aquariologie durable et d’ainsi apporter leur pierre à l’édifice.

Saviez-vous que vous pouvez aider l’Association Marineland qui œuvre pour la préservation de la biodiversité marine?

Depuis 2012, l’Association Marineland a créé le programme ObstortueMed, qui, au travers de ses trois volets, observations en mer, échouages/autopsies et prise en charge des animaux en difficulté au CRFS, permet d’assurer une veille sur les tortues marines du large de nos côtes et d’identifier la nature des menaces qui pèsent sur ces populations fragiles. Le Centre de réhabilitation de la Faune Sauvage (CRFS) a recueilli, soigné et remis à l’eau 12 tortues depuis son ouverture validée par la Préfecture et le RTMMF (Réseau Français des Tortues Marines de Méditerranée) associé au Muséum National d’Histoire Naturel et le Ministère de la transition écologique en juillet 2017. 
 
Pour aider, vous pouvez:
- mentionner sur la page http://www.obstortuemed.fr/ vos observations de tortues marines au large des côtes du Var et des Alpes Maritimes
- parrainer les tortues accueillies pour soins au C.R.F.S

Saviez-vous que Marineland collabore avec le musée océanographique de Monaco et l’aquarium Océanopolis de Brest autour d’une première mondiale?

En 2020, le département Aquarium de Marineland s’est engagé dans une collaboration avec le Musée océanographique de Monaco et l'Aquarium Océanopolis (Brest) pour une première mondiale : la reproduction en aquarium du poisson hachette nain (Parapriacanthus ransonneti), un petit poisson dont la reproduction en aquarium contribuera à la lutte pour la survie de l'espèce.

Saviez-vous que L’IUCN a annoncé que les acteurs tels que les parcs zoologiques sont essentiels pour lutter contre l’extinction des dauphins et des marsouins dans la nature?

Un rapport de l’IUCN alerte sur le fait que le travail de conservation en milieu naturel ne suffira pas pour enrayer l'extinction des dauphins et des marsouins. Seule l'expertise de l’ensemble des acteurs, y compris celle des zoos, est indispensable pour relever ce défi. Marineland participe activement à 8 EEP et prépare une série de nouveaux projets de recherche et conservation au profit des dauphins et marsouins !

Saviez-vous que Marineland s’engage pour la conservation à travers un programme de reproduction des tortues marines, des requins et des poissons?

Marineland gère des programmes d'élevage probants de requins des sables, de tortues caouannes et de certaines espèces de poissons.

Saviez-vous que la quasi-totalité des dauphins présents aujourd’hui dans les parcs zoologiques français y sont nés?

Sur les 29 dauphins présents en France, 25 sont nés en parcs zoologiques. D’ailleurs, l’un des deux dauphins nés à Marineland en mai dernier représente la deuxième génération née en parc, puisque ses deux parents sont eux aussi nés en institutions zoologiques.

Saviez-vous que les dauphins nés à Marineland sont tous issus de reproduction naturelle?

Tous les dauphins nés à Marineland ont été conçus naturellement et sont donc les petits des pères et mères de leur groupe social. D'autres zoos mènent des recherches sur l'insémination artificielle afin de relever les défis futurs en matière de conservation de l’espèce. L'insémination artificielle est par ailleurs un moyen de maintenir la diversité génétique des animaux sans avoir à déplacer les mâles d’un parc à l’autre.

Saviez-vous qu’en visitant Marineland, vous contribuez aussi à financer d’importants travaux de conservation?

Marineland contribue à financer des programmes de recherche et de conservation pour la sauvegarde du phoque moine mauritanien avec des partenaires reconnus pour la conservation de la biodiversité. Pour en savoir plus sur le programme de conservation des phoques moines en Mauritanie : https://www.marineland.fr/preservation-du-phoque-moine-de-mediterranee et https://www.parquesreunidos.com/en/protecting-the-monk-seal-now-in-madeira

Saviez-vous que les dauphins en France font partie d'un des programmes de gestion des espèces les plus performants d’Europe?

Saviez-vous que les dauphins en France font partie d'un des programmes de gestion des espèces les plus performants d’Europe ?
La population de dauphins en Europe est génétiquement saine grâce à une coopération des parcs animaliers dans le cadre d'un programme unique de gestion des dauphins. Le Programme EEP dédié aux grands dauphins (Tursiops truncatus), géré par l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (EAZA), est l'un des 400 programmes de ce type, et figure parmi les plus efficaces pour soutenir la viabilité de la population à long terme. Source :  Association européenne des zoos et aquariums « De l’'importance des programmes de gestion et de reproduction des espèces au sein des institutions zoologiques » (2017).  EN SAVOIR PLUS SUR LES PROGRAMMES DE L'EAZA

 

Bienfaits économiques et sociaux

Saviez-vous que Marineland facilite l’entrée des jeunes dans la vie professionnelle ?

Marineland favorise le passage à la vie active des jeunes de la région en embauchant chaque année plusieurs centaines de saisonniers dont un quart d’entre eux vivent leur première expérience professionnelle. Le parc accueille également chaque année près de 40 jeunes stagiaires en formation dans le monde animal. Marineland contribue aussi à la formation des jeunes stagiaires d’écoles vétérinaires dans le cadre de partenariats.

Saviez-vous que Marineland participe au dynamisme économique de la région en faisant appel à des fournisseurs locaux ?

Marineland sollicite chaque année plusieurs centaines de fournisseurs pour assurer le bon fonctionnement du parc et garantir des conditions de vie optimales pour les animaux. Ces fournisseurs sont implantés en majorité en France et plus du tiers est situé dans les Alpes Maritimes (données 2018).

Saviez-vous que Marineland attire des touristes de toute l'Europe et au-delà?

Marineland est un site éducatif, scientifique et touristique majeur pas seulement en France, mais aussi à l’étranger. Plus de 40 % des visiteurs de Marineland viennent d'autres pays ce qui permet à Marineland de sensibiliser des familles du monde entier à la conservation de la biodiversité marine et au respect de la nature.

Saviez-vous que Marineland aide le public à mieux comprendre le monde animal et la biodiversité marine?

Les professionnels de Marineland proposent plusieurs fois par jour des rendez-vous éducatifs et des représentations portant sur la biologie, la conservation et les soins à apporter aux grands dauphins et aux nombreuses autres espèces marines.

Saviez-vous que Marineland joue un rôle majeur dans l’économie de la région PACA ?

Une étude de l'impact économique du parc réalisée en 2019 montre qu'avec une moyenne de 850 000 visiteurs par an, Marineland génère un revenu de 97,3 millions d'euros pour la région (via les taxes, salaires, emplois locaux, opportunités d'emploi et impact économique indirect), grâce aux visiteurs venu du monde entier pour visiter le parc, soit l’équivalent de la contribution des ports de Cannes ou de Nice sur l’activité économique des Alpes-Maritimes. Source : Etude de l'impact économique de Marineland (mars 2019)..

Saviez-vous que Marineland est le plus grand employeur saisonnier des Alpes-Maritimes?

Marineland compte 170 emplois à temps plein et embauche jusqu'à 500 saisonniers pendant l'été, ce qui en fait le plus grand employeur saisonnier des Alpes-Maritimes. Les visiteurs du parc contribuent également à développer l'économie et l’emploi dans la région et le parc est considéré comme un pilier économique de la Côte d’Azur. Source : Etude de l'impact économique de Marineland (mars 2019)

.