• Dents d’Inouk : non, l’orque Inouk n’est pas en mauvaise santé - Marineland
  • LES DENTS DES ORQUES SONT FRAGILES À L’ÉTAT NATUREL - Marineland
  • UNE NAGEOIRE CAUDALE D’ENVIRON DEUX MÈTRES - Marineland
Mardi, octobre 6, 2020 - 09:19

Après une polémique et de nombreuses accusations sans fondement, notamment portées par l’association One Voice, Marineland Antibes utilise son droit de réponse pour affirmer que l’orque mâle Inouk va bien.

Après la mise en ligne d’un article accablant sur son site internet, l’association One Voice a porté plainte contre Marineland. Elle accuse le parc d’actes de cruauté envers les animaux marins. Les attaques de One Voice concernent plus particulièrement l’une des orques mâles : Inouk. L’association attire l’attention sur les dents et la nageoire dorsale affaissée de cet individu de 21 ans né au parc. Elle prétend que la captivité et les mauvais traitements infligés à l’animal en sont la cause.

Soucieux du bien-être des animaux dont il a la responsabilité, le parc Marineland juge intolérable que de telles accusations infondées viennent entacher sa réputation et sèment le doute sur le professionnalisme des équipes qui mettent tout en œuvre pour garantir le bien-être quotidien de tous les animaux du parc mais aussi plus largement de la faune marine sauvage à travers les actions de son association éponyme.

Les dents des orques sont fragiles à l’état naturel  

Les problèmes dentaires peuvent être observés chez les orques en structures zoologiques et en milieu naturel. 

Il faut savoir que la dentition des orques est différente de celles des autres mammifères. En effet, comme tous les odontocètes (cétacés à dents), les orques présentent des dents toutes coniques (haplodontes) et identiques (homodontes) mesurant jusqu’à 7 cm de haut pour un diamètre de 2,5 cm. 

De plus l’orque étant monophyodonte, c’est-à-dire qu’elle n’a qu’une seule poussée dentaire, si une dent est cassée ou élimée, celle-ci ne repousse pas au contraire des rongeurs qui ont des dents à croissance continue ou des requins qui ont des nouvelles dents tout au long de leur vie. 

Les équipes vétérinaire et animalière de Marineland ont porté une attention particulière aux dents de l’orque Inouk dès les premiers signes de problème dentaire observés.  Ses dents ont été traitées par une équipe de vétérinaires spécialisés pour lui éviter toute  douleur. Depuis, elles sont nettoyées quotidiennement par les soigneurs pour éviter l’accumulation de résidus alimentaires et les infections de façon similaire au brossage dentaire chez l’homme. 

Une nageoire caudale d’environ deux mètres 

L’autre accusation de One Voice porte sur la forme de la nageoire dorsale de l’orque Inouk. La nageoire dorsale d’Inouk s’affaisse en effet du côté droit. Ce phénomène peut aussi toucher les orques en milieu naturel qui évoluent dans des eaux peu profondes où la pression de l’eau est faible. En effet, dans certaines populations d’orques observées en Nouvelle-Zélande, on constate que 20 % des mâles présentent une nageoire dorsale affaissée.

Ce phénomène n’est observé que parmi les mâles adultes, comme Inouk, pour lesquels la nageoire dorsale peut mesurer jusqu’à deux mètres de haut. En effet, les orques présentent un dimorphisme sexuel important. La nageoire dorsale des femelles et des jeunes individus n’atteint jamais cette taille et ne présente donc pas d’affaissement marqué.  L’aileron des orques ne comportant aucun os ni cartilage mais uniquement du tissu conjonctif comme dans la peau son affaissement est possible chez les mâles adultes. 

L’état de santé de l’orque Inouk n’a donc rien d’alarmant. Il se porte bien au sein de son clan sous l’œil attentif d’une équipe compétente de soigneurs et de vétérinaires qui veillent sur lui, comme sur tous les animaux du parc.